Rencontre avec la chef [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rencontre avec la chef [LIBRE]

Message par Kejinx le Lun 2 Jan - 18:48

La femelle aux grandes ailes rougies était couchée dans le fond de sa tanière, sa chevelure cachant une part important de son visage. Elle n'avait absolument mais alors clairement pas du tout envie de se lever. Pourtant l'appel de son estomac fut plus puissant que son désir de fainéantise. Elle leva d'abord simplement la tête et lança un regard dans son dos, ses oreilles dressées, observant la vie qui se déroulait dans les murs de sa meute. Puis quand elle se décida enfin, elle posa ses coussinets contre le sol et releva son buste, après quoi elle leva son postérieur. Secoua ses plumes contre sa queue, elle chassa la poussière qui c'était logée là et sorti enfin de sa tanière.

Dans les galeries les loups semblaient tous bien réveiller et en effervescence. Pas du tout apte à gérer quoi que ce soit le ventre vide, elle les ignora. Elle replaça ses mèches derrières ses oreilles pour dévoiler son beau visage, et s'engagea dans les galeries avec toute l'élégance qui scié à un reine. Elle lançait des regards furtifs et observateurs autour d'elle. Surveillant silencieusement que ses loups ne se querelles pas pour une raison idiote. Elle étira un sourire satisfait et heureux en observant que tout les siens semblait de bonne humeur et vivre dans la paix et la tranquillité.

Mais elle n'en oubliait pas cet affreux virus qui était né là bas où elle avait vu le jour. Elle avait toujours la peur bleu que cette maladie immonde se transmette. Si un de ses loups en était victime elle n'y survivrait surement pas, où en deviendrait totalement dépressive. C'était aussi pour cela que la belle brune ne s'approchait pas des loups infectés, et qu'elle demandait à ses protégers de s'en éloigner ou de les chasser. Elle n'en voulait pas sur son territoire, et si elle en apercevait un elle risquait de se montrer réellement mauvaise.

Mais, en arrivant à l'entrée des cavités elle en oublia tout cela. Les rayons du jour vinrent brûler ses iris encore mal réveillées. Elle tourna alors la tête sur le côté et plissa les yeux avant de les ouvrir à peine. Quant ses pupilles furent enfin habituées à la luminosité extérieure, elle posa ses yeux sur l'étendue boisée et sauvage qui se dévoilait à elle. Elle ne se laissait réellement pas de ce paysage qu'elle trouvait tout simplement splendide.
avatar
Kejinx

Messages : 9
Date d'inscription : 02/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum